La Chapelle de Lorette

Un sanctuaire insolite
  • Parvis chapelle de la Flocellière
  • Autel de la Chapelle de Lorette
  • Réplique de la Santa Casa

Un trésor
bien caché !

Situé au cœur du bourg de la Flocellière, la Chapelle de Lorette est une pépite à découvrir. Si cette église, appartenant au couvent des Carmes, est consacrée à Notre-Dame de Lorette, c’est bien tout au fond de l’édifice que se trouve un sanctuaire insolite. Un lieu chargé d’histoire.

Une histoire d’amour… ou de raison

La légende raconte que Jacques de Maillé-Brézé, seigneur du château de la Flocellière, avait promis à sa bien-aimée mourante, Lady Elizabeth Hamilton, une jeune Écossaise formant partie des dames de cour de la reine, de fonder un couvent pour le salut de son âme. Il tint parole et dès le milieu du 17ème siècle, des religieux de l’ordre des Carmes s’installent à la Flocellière. La chapelle, édifiée avec des touches italiennes, est tout ce qu’il reste de leur couvent. En réalité, les Carmes venaient avec une mission très concrète : regagner les populations à la foi catholique. En effet, au 16ème siècle, les habitants du Bocage adhèrent massivement à la Réforme protestante. Au 17ème siècle, l’Église catholique riposte en envoyant des prédicateurs mieux formés, chargés de parcourir les campagnes, comme les Carmes de la Flocellière.

La maison de la Vierge… à la Flocellière !

Détruite pendant la Révolution française, la chapelle connaît un renouveau au 19ème siècle grâce à l’intervention du curé de la Flocellière, le Père Dalin. La chapelle, lors de sa fondation, avait été vouée à Notre-Dame de Lorette, un sanctuaire situé en Italie et abritant l’authentique maison de la Vierge. De Nazareth, où la Vierge Marie vivait et avait reçu la visite de l’ange Gabriel, cette maison a été démontée pierre par pierre et transportée jusqu’en Italie, pour la mettre à l’abri des croisades. Certains racontent que des anges se sont chargés du transport ; d’autres évoquent plutôt des bateaux de marchands et de croisés. Toujours est-il que la maison de la Vierge installée à Lorette, connue sous le nom de Santa Casa, est devenue un important lieu de pèlerinage. Le Père Dalin décide d’en faire une copie exacte dans la chapelle de Lorette à la Flocellière. Quelle bonne idée, puisque l’original, à Lorette, a été détruit par les flammes, et reconstruit… grâce à la copie de la Flocellière !

  • Accessible tous les jours
  • Panneaux explicatifs sur place
  • Possibilité de visite guidée pour les groupes.

Le Père Dalin est un enfant du pays, né aux Herbiers en 1800. Il a connu une carrière ecclésiastique brillante, mais son tempérament trop marqué l’a éloigné des postes à responsabilités. Il a été mis à l’écart à la Flocellière, ce qui n’a entamé en rien son énergie de bâtisseur. Il est à l’origine de plusieurs chapelles et lieux de recueillement des environs, tels que la chapelle de Châteaumur ou la chapelle du Carmel à la sortie du bourg de la Flocellière.  Il vénérait particulièrement la Vierge et entendait être imité par la population. Lors de son arrivée à la Flocellière, la chapelle de Lorette servait de grange à foin. Non content d’avoir fait bâtir une réplique de la Sainte-Maison à l’arrière de la chapelle, il y organise d’importants pèlerinages, pouvant accueillir plusieurs milliers de personnes. Débutés dans les années 1870, ces pèlerinages s’estompent dans les années 1950.

La visite en quelques mots

Tout au fond de la chapelle se trouve un sanctuaire insolite : la Sainte-Maison de la Vierge. Sur place, des panneaux explicatifs créer par une association locale La Boulite vous guidera sur l'histoire de cette église.

  • Eglise
  • Visite insolite

Gestion des préférences

Lorsque vous visitez notre site web, il peut stocker des informations via votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous la forme de cookies. Vous pouvez modifier ici vos préférences de confidentialité. Il convient de noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir un impact sur votre expérience sur notre site web et les services que nous sommes en mesure d'offrir.

Click to enable/disable Google Analytics tracking code.
Click to enable/disable Google Fonts.
Click to enable/disable Google Maps.
Click to enable/disable video embeds.
En autorisant ces services tiers, vous acceptez le dépôt et la lecture de cookies et l'utilisation de technologies de suivi nécessaires à leur bon fonctionnement.