Notre-Dame du Vieux Pouzauges

Un joyau de l'art roman
  • Détail des peintures murales
  • Vue extérieure de l'église du Vieux Pouzauges
  • Autel de l'église Notre-Dame-du-Vieux-Pouzauges

Une merveille romane :
Osez le détour

En contrebas de la colline de Pouzauges se cache une merveille de l’art roman : l’église Notre-Dame du Vieux-Pouzauges. Elle se distingue par ses peintures murales… pour en profiter, il faudra retrousser vos manches et pousser le lourd portail qui protège ce trésor ! 

Le coeur d’une ancienne paroisse

Située en périphérie, l’église Notre-Dame du Vieux-Pouzauges était au cœur d’une ancienne paroisse, qui n’a intégré celle de Pouzauges qu’en 1822, par ordonnance royale. Précisons qu’au moment de la fusion, le Vieux-Pouzauges comptait environ 1000 habitants, tandis que Pouzauges n’en avait que 500. Pourtant, le Vieux-Pouzauges est alors devenu un simple quartier de Pouzauges.

À l’origine de la paroisse, au 11ème siècle, se trouvait un prieuré : une petite communauté de moines envoyés par une abbaye ou un monastère pour évangéliser les campagnes. Dès le XIIe siècle, la construction d’une église, pour accueillir les populations qui s’étaient converties, s’est avérée nécessaire. Édifiée dans un goût roman, on remarque surtout son clocher typique du roman bas-poitevin : carré, massif, doté de moulures discrètes et d’un toit plat, couvert de tuiles. Le chœur, lui, correspond à un agrandissement des 14ème-15ème siècles, dans un gothique caractéristique du Poitou avec son chevet plat. 

Les murs nous racontent une histoire

Ce sont surtout les peintures murales qui font la renommée de cette église. Elles datent des 12ème et 13ème siècles, mais cachées sous un enduit, elles ont été redécouvertes en 1948. Ces peintures sont organisées en 3 niveaux. Les scènes du bas présentent le thème principal et retracent la vie de la Vierge Marie. Ce thème qui semble tout à fait cohérent dans une église dédiée à Notre-Dame n’est pourtant pas courant dans la peinture romane, c’est l’une des raisons qui explique le caractère exceptionnel de ces peintures, en plus d’être parvenues jusqu’à nous dans cet état.

Au-dessus on retrouve une frise de grecques et de créatures fantastiques. La partie supérieure des peintures est consacrée à un calendrier des mois. Les mois sont souvent symbolisés par des activités agricoles (juillet et août représentés respectivement par les moissons et les battages). A cette époque, le travail de la terre rythmait les vies et était au cœur des préoccupations.

Les infos sur la visite :

  • Ouverte tous les jours de 10h à 18h
  • Durée de la visite : présentation audio de 7 minutes. Interrupteur à droite en entrant
  • Visites guidée pour les groupes toute l’année, sur réservation

Le sol de l’église est singulier car composé de pierres tombalesAu Moyen-âge, on pensait que plus on était inhumé près de l’autel, plus on avait de chances d’assurer le salut de son âme. Cependant, l’espace étant limité à l’intérieur de l’église, seuls quelques privilégiés pouvaient y être inhumés. Au Vieux-Pouzauges, seuls les membres de la noblesse ou du clergé ont pu bénéficier d’une sépulture à l’intérieur de l’église. Les autres personnes étaient enterrées dans le petit cimetière qui entourait autrefois l’église.

Les dalles funéraires dans l’église Notre-Dame du Vieux-Pouzauges ont le mérite d’avoir été conservées, et sont particulièrement nombreuses. Les plus anciennes datent de la fin du Moyen-âge et portent l’insigne de la situation sociale du défunt (un bouclier pour un seigneur ou un chevalier, un calice pour un clerc…). On peut voir sur les dalles plus récentes (du 16ème au 18ème siècle) des inscriptions en français, plus ou moins lisibles, parfois très complètes (armoiries, nom, situation du défunt ainsi que sa date de décès)

  • Déchiffrer les inscriptions sur les pierres tombales
  • Appuyer sur l’interrupteur pour découvrir les peintures murales
  • L’ambiance mystique qui s’y dégage
La visite en quelques mots

L'église Notre-Dame mérite le détour. La qualité de conservation de ses peintures murales du 12ème et 13ème siècles, son allée pavée de pierres tombales et la lumière diffusée par ses ouvertures romanes donnent une ambiance tout particulière au site.

  • Art médiéval
  • Peintures murales
  • Visite insolite

Gestion des préférences

Lorsque vous visitez notre site web, il peut stocker des informations via votre navigateur à partir de services spécifiques, généralement sous la forme de cookies. Vous pouvez modifier ici vos préférences de confidentialité. Il convient de noter que le blocage de certains types de cookies peut avoir un impact sur votre expérience sur notre site web et les services que nous sommes en mesure d'offrir.

Click to enable/disable Google Analytics tracking code.
Click to enable/disable Google Fonts.
Click to enable/disable Google Maps.
Click to enable/disable video embeds.
En autorisant ces services tiers, vous acceptez le dépôt et la lecture de cookies et l'utilisation de technologies de suivi nécessaires à leur bon fonctionnement.